Les accessoires nécessaires au gréément et notamment les poulies, peuvent se trouver dans des quincailleries de marines spécialisées dans les grééments anciens, toutefois le choix est parfois restreint et la fabrication des poulies reste la solution la meilleure.
Les poulies doivent être façonnées dans des bois non fendifs, l'orme et le frêne sont excellents, mêmes si ce sont des bois moins resistants aux intempéries que le chêne. Les poulies devront être passées régulièrement à l'huile de lin pour assurer leur longévité.
Le plateau d'orme est déligné et raboté, puis on exécute un traçage soigné.
_DSC9229

La mortaise est réalisée au ciseau à bois ou , comme dans le cas présent à la mèche à bois pour la partie arrondie et à la mortaiseuse à chaîne pour le restant.

On perce également le trou qui recevra l'axe du réa.


_DSC9217

Les poulies sont dégrossies à la scie à ruban puis à la ponceuse à bande et terminées à la main à la rape.


_DSC9207

_DSC9206 _DSC9210 _DSC9215


_DSC9213


_DSC9216

Les réas peuvent être en laiton, en bronze, en Nylon, ou tournés dans un bois dur; ici, ils ont été découpés à la scie cloche dans un contreplaqué marine de première qualité puis tournés.


_DSC9294


_DSC9219

L'axe du réa est en inox.

Et voilà le travail...


_DSC9299

_DSC9296   _DSC9300